Chauffeur VTC : pourquoi et comment le devenir ?

Chauffeur VTC

Il a suffi de quelques années pour que le chauffeur VTC figure parmi les métiers les plus en vogue. En France, la tendance s’est accélérée avec le lancement de la plateforme Uber. Actuellement, les prestataires spécialisés dans le domaine des services « voiture de transport avec chauffeur » se comptent par dizaines de milliers. Et pourtant, même avec autant d’offres, les professionnels ont toujours du mal à satisfaire la demande. Si vous avez récemment prévu de vous engager dans une reconversion professionnelle, la piste du VTC est donc absolument à privilégier. Bien sûr, débuter dans ce secteur sera plus facile si vous êtes un bon conducteur et si vous disposez déjà d’un véhicule. Et pour vous donner un aperçu des avantages, mais également afin de vous aider dans les démarches à suivre, voici un petit récapitulatif.

Une activité lucrative et un métier d’avenir

Le moment est bien choisi si vous avez récemment décidé de troquer votre vieille caravane contre une voiture moderne pour pouvoir faire vos débuts dans le domaine du VTC. Pour les propriétaires qui ont encore du mal à trouver un acheteur, les plateformes des enseignes de rachat camping-car sont la solution tout indiquée. Avec la belle somme que vous avez reçue grâce à la vente, vous pourrez acquérir une belle voiture hybride ou électrique.

Vous-etes
en famille
ou en groupe ?
Réservez Notre MONOSPACE RESERVEZ

Ce type de véhicule est vivement recommandé si vous souhaitez faire rapidement vos preuves dans le secteur des voitures de transport avec chauffeur. D’ailleurs, vous constaterez assez tôt que vous avez fait un très bon investissement. Le métier de VTC est très lucratif. En optant pour une activité à plein temps, vous pourrez gagner un salaire allant jusqu’à 6 500 euros par mois. Mais même si vous avez décidé de travailler à temps partiel, votre emploi vous permettra de bénéficier d’un bon complément de revenu.

Outre l’aspect financier, le VTC est aussi une façon simple de débuter votre propre affaire. Avec ce métier d’avenir, vous allez pouvoir cultiver votre sens de l’entrepreneuriat. Vous allez, en effet, avoir la possibilité de développer votre clientèle en enrichissant votre réseau. Cette approche va vous servir à booster votre petit CA. Avec le temps, en augmentant la rentabilité de votre activité, vous n’aurez aucun mal à monter votre propre affaire.

Devenir VTC : par où commencer ?

Posséder un bon véhicule et être un bon conducteur sont, certes, de très bonnes qualités pour réussir dans le secteur du VTC. Toutefois, cela ne suffit pas pour devenir un chauffeur certifié. Il faut savoir que le métier est soumis à une réglementation. D’ailleurs, le législateur a récemment adopté une nouvelle disposition concernant la formation à suivre pour acquérir le statut de VTC. La loi GrandGuillaume qui est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2018 précise les conditions d’accès à la profession de chauffeur VTC.

Selon cette récente législation, les conducteurs qui souhaitent accéder au métier de VTC doivent suivre une formation à l’issue de laquelle ils obtiendront la carte professionnelle. Par ailleurs, il leur faudra également passer l’examen qui se tiendra auprès de la CMA (auprès de la Chambre des Métiers de l’Artisanat). Ce test spécifique est indispensable pour évaluer les compétences des candidats concernant notamment la réglementation des transports et la sécurité routière. Outre ces deux points majeurs, l’examen inclut des épreuves traitant de linguistique (compréhension du français et de l’anglais), de gestion d’entreprise et de savoir-faire commerciaux.

Si l’examen est l’un des critères nécessaires à l’obtention de la carte VTC, d’autres conditions seront également à prendre en considération. En effet, dans le dossier de demande, les candidats doivent présenter différents justificatifs qui confirment qu’ils sont titulaires du permis B depuis 3 ans (2 ans en cas de conduite accompagnée) et qu’ils ont suivi la formation de « prévention et secours civiques de niveau 1 ». Parmi les critères requis, vous avez également la réussite à l’examen médical et un casier judiciaire vierge. La demande est à adresser à la préfecture du département. La carte sera remise dans un délai maximum de 3 mois.

Après l’obtention de votre carte VTC, vous pouvez travailler librement. Cependant, pour bien débuter, vous pourrez intégrer les équipes des enseignes spécialisées dans le VTC. C’est assez pratique pour acquérir de l’expérience et apprendre les rouages du travail. Mais si vous souhaitez directement démarrer votre activité de chauffeur VTC indépendant, il vous faudra tout d’abord choisir le statut juridique qui convient le mieux à votre situation. Vous avez la possibilité d’œuvrer en tant que microentrepreneur, SASU ou EURL. Si vous avez décidé de commencer tout en douceur, le statut d’auto-entrepreneur est une très bonne option (votre CA annuel sera limité à 70 000 euros). Après avoir opté pour le statut le plus approprié, il vous faudra ensuite créer une structure juridique afin que vous puissiez demander votre inscription au registre des VTC.

Articles récents
Chauffeur VTC

Il a suffi de quelques années pour que le chauffeur VTC figure parmi les métiers les plus en vogue. En France, la tendance s’est accélérée avec le lan ...

Les VTC font actuellement partie des moyens de transport les plus sollicités. Leur essor peut s’expliquer par l’expansion du tourisme dans de nombreus ...

Le COC ou Certificate Of Conformity authentifie la correspondance du véhicule à l’égard des instructions et réglementations de la Communauté Eur ...

Besoins de confort?
RESERVEZ
Réservez “LE LUXE”